Toons recyclés

Grand pourvoyeur de cartoons pour la télévision, le duo Hanna-Barbera a su recycler de nombreux personnages afin de mieux remplir les grilles de télévision, grande consommatrice de flux peu regardante sur la qualité.

Après avoir fait leurs armes dans l’industrie du cinéma et licenciés malgré le succès indéniable de la série Tom et Jerry, les deux compères comprennent que la télévision naissante, grande consommatrice de programmes était une aubaine. Dès lors, ils consacrent leur énergie à la production de dessins animés, développant un univers riche de personnages hauts en couleurs, de nombreuses séries qui ont marqué petits et grands.

Sans mésestimer la capacité créatrice du duo, force est de constater qu’en observateurs avisés de leur secteur d’activité, ils ont su aussi pêcher chez les autres les idées qu’ils n’avaient pas et recycler les leurs.

Leur premier succès  » Meet the Flinstones » ( La famille Pierrafeu en VF) est une parodie de la populaire série  »  The Honeymooners  » transposée à l’âge de pierre. Barbera avouera plus tard s’être inspiré de cette série. Succès aidant, les Pierrafeu auront droit à leur spin off futuriste  »  The Jetsons « , série au succès moindre.

Les Pierrafeu seront la rampe de lancement d’une collaboration de plus d’un demi-siècle avec la télévision. Autre succès incontestable du duo :  » Les fous du volant «  ( Wacky Races en V.O.), course déjantée aux véhicules improbables et aux protagonistes hurluberluesques.

Les historiens du toon auront noté une forte ressemblance entre le super méchant Satanas et un autre méchant issu lui d’un Betty Boop. De la même façon, les granitiques Roc et Gravillon semblent être les brouillons du hurlant Capitaine Caverne et le personnage de Diabolo semble avoir fortement inspiré celui de …Mumbly.

D’ailleurs, la série Mumbly est un clin d’œil à la télévision, parodie de deux séries policières de l’époque à savoir Kojak propulsé supérieur de Mumbly dans ce cartoon et Mumbly lui-même parodie de Columbo, évoluant dans une voiture cabossée et habillé du sempiternel imper qui fit la marque de fabrique de l’original.

Autre thème largement exploité dans les œuvres Hanna Barbera : La bande de jeunes adultes plongée dans des aventures extraordinaires mêlant enquêtes policières et surnaturel, resucée moderne du Club des Cinq d’Enid Blyton. L’exemple le plus éloquent est sans doute Scooby-Doo. Néanmoins, le Capitaine Caverne s’inscrit aussi dans cette veine. Dans les deux cas les ingrédients sont les mêmes : Personnages à la psychologie typée et figée, mascotte improbable et…Combi-van Volkswagen, automobile populaire de l’époque.

Populaire, telle est la ligne directrice de l’équipe qui surfera en permanence sur toutes les modes afin de mieux adapter ses créations à la cible de son diffuseur. Hong Kong Phooey ( Hong Kong fou-fou en V.F.) en pleine explosion des Atémis de Bruce Lee, les Harlem Globetrotters, Pac Man lors de la naissance des bornes d’arcades, Hanna et Barbera auront su être de tous les coups, de toutes les modes, capable d’adapter à la sauce yankee des BD européennes populaires telles que les Schtroumpfs, Lucky Luke ou les Snorky.

Rattaché depuis à Warner Bros Animation, les créations de Hanna et Barbera continuent leur vie. Le dernier show programmé ? Scooby-Doo! Mystery Incorporated.

 

Une pensée sur “Toons recyclés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *